Remerciements & Infos

Beynac et Cazenac, le 20/03/2020

Chères Beynacoises, chers Beynacois,

Nous tenons à remercier les Beynacoises et les Beynacois qui se sont déplacés nombreux aux urnes (plus de 88%) et ont exprimé leur choix démocratique, quel qu’il soit.

Nous vous demandons de respecter strictement les directives du gouvernement. Il en va de l’intérêt de tous. 

Pas de sortie sans motif très sérieux et prévu dans l’attestation de déplacement ; 1 personne par voiture.

Cela dit, l’élection du maire et des adjoints de Beynac et Cazenac qui devait se faire samedi matin a été reportée par le gouvernement à une date ultérieure.

Monsieur Passerieux et ses adjoints devront donc rester en place pour expédier les affaires courantes jusqu’au rapport du conseil scientifique, attendu le 15 mai. À cette date, devrait être annoncée la date du premier conseil municipal pour élire le maire et les adjoints. Nous n’aurons pas, jusque-là, accès à la mairie pour gérer cette crise sanitaire majeure ou autre problème.  (Confirmation par M. le maire AP faite le matin du 20/3/2020)

Pour que les personnes de la commune sans moyen de locomotion et sans famille proche ne se sentent pas isolées, nous demandons à chacun de veiller sur ses voisins.

Pour vous aider dans les domaines de santé et nourriture, des commerces de Beynac restent ouverts : pharmacie, commerces du Capeyrou,…

Certains ont mis en place des services de livraison à domicile.

Nous vous rappelons que vous pouvez imprimer des Attestations de Déplacement Dérogatoire sur le site : www.gouvernement.fr. Pour les personnes qui ne disposent pas d’ordinateur ou d’imprimante, nous demandons à leurs voisins, amis, famille de leur fournir ces imprimés.

Des Attestations de Déplacement Dérogatoire vierges ont été déposées dans les commerces ouverts.

Dans la mesure de leur possibilité de déplacement, les élus de notre équipe en apporterontchez ceux qui nous en feront la demande.

 Cordialement,

Serge Parre et toute l’équipe de Bien Vivre à Beynac et Cazenac.

La lettre

Beynac et Cazenac, le 30 Janvier 2020

Chères et Chers Beynacois et Cazenacois,

Durant ces cinq dernières années M. le Maire, et certains membres de son équipe rapprochée, auront plus œuvré pour la tranquillité des Newell de Fayrac et d’Eaubonne de la Treille que pour celle des habitants de Beynac.

Soutenus par à peine une vingtaine de Beynacois* lors des manifestations de Périgueux et de Beynac auxquelles ils participaient, ils n’ont pas compris que le combat qu’ils menaient contre la déviation allait à l’encontre des intérêts de notre commune et de ses habitants.

Beaucoup de nos concitoyens ont été surpris et choqués par la présence très active de MM. Doublier, Altmann et Grézis aux réunions et fêtes organisées à la maison de la ZAD à Fayrac en présence de zadistes radicalisés dont nous jugeons les comportements inacceptables, dégradants et condamnables pour nos valeurs sociétales. (Simulacre de décapitation du Président du Département auquel ces trois membres de l’équipe ont participé, couronne scandaleuse déposée au monument aux morts de Beynac après la cérémonie du 11 novembre 2018, etc…).

Pour se faire élire en 2014 le Maire a fait croire à la population qu’il était favorable au projet de contournement. Il nous a menti, en sous-entendant dans sa profession de foi que les travaux de la traversée de Beynac « ne se substituaient en aucune manière à une future déviation, seule susceptible, à terme, de réguler le trafic des poids lourds ». Il a menti car il savait qu’à la seule consultation sur le sujet, à bulletin secret, 83% des Beynacois s’étaient prononcés pour ce projet.

Le Maire nous a trompé, a dupé les medias, le gouvernement, les juges, … qui ont cru, que par son élection, il représentait l’opinion générale de la commune sur ce sujet.

Le contournement de Beynac est en cours ; qu’il aboutisse ou qu’il soit stoppé, il y a beaucoup de choses à faire dans notre commune délaissée depuis cinq ans par une partie de l’équipe municipale obsédée par son opposition à ce projet.

De nombreux Beynacois ne supportent plus que la commune de Beynac et Cazenac se renferme sur elle-même ; ils nous ont demandé d’agir. Pour cela, nous présentons une liste aux élections municipales des 15 et 22 Mars 2020 :

« BIEN VIVRE À BEYNAC ET CAZENAC »

Nous ne vous cacherons pas que cette équipe, totalement apolitique, soutiendra la poursuite des travaux du contournement car nous pensons que le trafic routier quotidien de 7000 à 10000 véhicules, dont 300 poids lourds, est nuisible au développement de notre village, à la qualité de vie de ses habitants, à l’accueil de ses visiteurs qui, plus ou moins directement nous font vivre, et risque de faire perdre à Beynac et Cazenac le label des « Plus beaux villages de France ».

Saint Saturnin (Puy-de-Dôme), classé en 1989, a été déclassé en 2011 pour, entre autres : « ambiance excessivement routière de la traversée du bourg ».

Saint Lizier (Ariège), admis en 1992, a perdu son label en 2013 ; une des raisons de son déclassement : « ambiance fortement routière … ».

Nos concitoyens ne supportent plus le manque d’information et le fait que la mairie soit devenue un établissement privatisé par quelques-uns et que règne le fait accompli, sans concertation, sans réunion publique pour éviter tout débat sur les sujets importants.

Nous voulons une mairie ouverte, accessible, et nous communiquerons régulièrement avec les Beynacois sur les travaux en cours dans la commune, qu’ils soient d’aménagement ou d’organisation.

Pour informer au mieux la population, en complément de la « Lanterne », nous ferons revivre le site internet de la mairie (dernier compte rendu du conseil municipal publié sur le site date du 10 décembre 2009…etc…) et mettrons en place une communication moderne et écologique par mails ou sms pour infos diverses, alerte sinistre, réunions, etc…

L’adjoint en charge du social étant trop occupé à d’autres tâches sur l’autre rive, rien n’a été fait pour nos aînés et principalement ceux qui n’ont pas de famille proche dans leur entourage.

Un suivi des personnes âgées dépendantes devra être mis en place pour les informer et les diriger vers les services compétents.

Les Beynacois se rendent compte qu’ailleurs, dans les communes voisines, il se passe des choses, des animations, et qu’à part le feu d’artifice annuel et la première (et dernière) « nuit romantique » organisée en juin 2018 à l’initiative des « Plus beaux villages de France », il ne se passe pas grand-chose à Beynac et Cazenac.

Nous établirons un projet innovant en concertation avec les citoyens afin de dynamiser le village (Fêtes, marchés et animations du village, soutien aux associations, fête du pain au four de Cazenac, etc..) et réfléchirons à la mise en place d’un festival musical et/ou médiéval en profitant du cadre exceptionnel de Beynac et des talents présents dans notre commune.

Nous envisageons d’aménager au Pech de la Fière (terrain près du calvaire) un théâtre de verdure pour accueillir, entre autres, certaines de ces manifestations.

Les Beynacois ne comprennent pas l’absence d’une vraie zone de stationnement gratuit (zone bleue) permettant aux clients qui n’ont pas de carte de stationnement de faire leurs achats dans les commerces de la Balme.

Pour renforcer l’attractivité des commerces de cette partie du village nous aménagerons, sur le parking de la Balme une aire dite de proximité avec une douzaine de places de stationnement gratuites pour faciliter l’accès aux commerces.

Nous réfléchirons avec les commerçants concernés à l’aménagement d’une autre zone de stationnement pour eux et leurs employés.

En fin de mandat, le Maire reconnaît la nécessité de créer un parking à l’entrée Est de Beynac, au Capeyrou, le long de la rue de Sundhouse ; la commune a acheté le terrain pour cela. Il était auparavant opposé à cette idée et souhaitait conserver le statut agricole de cette parcelle.

Depuis plus d’une décennie, ce projet a été, à de multiples reprises, évoqué à cet endroit.

Étant très soucieux de l’environnement, de notre patrimoine, ce nouveau parking devra s’intégrer parfaitement dans le paysage sans le dénaturer. Facilement accessible par les bus, des emplacements devront leur être réservés.

Actuellement les camping-cars ont l’obligation de stationner au Crouzet et sont la cause d’encombrements dans la rue de la Balme. Ils devront être déplacés sur le futur parking du Capeyrou ou place d’Alsace.  Les commerces de proximité en bénéficieront.

Cette nouvelle zone de stationnement sera un point de départ pour les randonnées pédestres et cyclistes connectées à la voie verte.

Pour recevoir certaines animations et manifestations estivales, une halle complétera l’aménagement de cet espace.

Ce nouveau parking sera un des lieux accueillant pour le marché hebdomadaire d’été et un lieu de rassemblement pour les Beynacois.

Pour s’être opposé physiquement, en mai 2017, à la mise en place de quelques rangs de pavés au niveau de la chaussée le long de l’hôtel du château, du bar Maleville, du restaurant des Terrasses et des habitations Lacombe et Bariat, le Maire a, pendant deux ans, privé Beynac du revêtement définitif sur sa traversée.

Dès notre élection, nous demanderons au Département de réaliser ce revêtement avec les aménagements qui s’imposent pour la sécurité des piétons et des personnes handicapées. Le problème d’évacuation d’eau au stop de la Balme devra auparavant être réglé.

Les Beynacois ne supportent plus l’endettement de la commune qui est passé de 878 euros/habitant en 2014 à 4372 euros/habitant en 2018, 2ème commune la plus endettée de Dordogne par habitant. (http://www.economie.gouv.fr/cedef/chiffres-cles-budgets-collectivites-locales).

Endettement évidemment aggravé par les travaux de la traversée. Plus de trois millions d’euros engagés, dont près de deux millions à la charge de la commune. Pour quel résultat ? Toujours des blocages, un cheminement piétonnier plus sécurisé, mais trois millions d’euros dépensés sans prévoir une alimentation en eau pour arroser les plantes de la promenade piétonnière, obligeant les employés municipaux à approcher une tonne à eau, bloquant ainsi la circulation, sans prévoir le passage de canalisations sous la route pour le gaz qu’il sera peut-être utile d’installer un jour.

Trois millions d’euros pour faire une route pentue qui, les jours d’orage, déverse l’eau dans la cuvette du stop de la Balme et dans la salle de restaurant de l’Hôtel du Château (c’est arrivé deux fois depuis la fin des travaux de la traversée et cela n’était jamais arrivé durant les quinze années précédentes).

Nous devrons réduire cette dette pour ne pas faire payer à nos enfants les erreurs de gestion de Mr Passerieux.

Le mur de béton ocre, trop haut, qui longe la traversée du village devra être réaménagé au niveau du plus bas

Pour l’ombrager partiellement et casser l’aspect trop sec du cheminement piétonnier difficilement praticable par forte chaleur, deux ou trois tonnelles végétalisées pourraient être installées sur sa longueur.

Les Beynacois sont déçus de voir que leur municipalité n’a plus de contact avec le Département.

Mr Passerieux a également des rapports très tendus avec la Communauté de Communes, et pratiquement inexistants avec les communes voisines Vézac et Saint Vincent de Cosse.

Notre commune devra revenir en bon terme avec la Communauté de Communes et avec le Conseil Départemental.

Contrairement à ce qui se pratique aujourd’hui, des discussions étroites devront être engagées avec les communes voisines de Vézac et Saint Vincent de Cosse sur des sujets communs.

Nos concitoyens ne supportent pas la différence de traitement entre les uns et les autres, selon que l’on soit ami ou pas avec le Maire et son équipe rapprochée. Nous devons changer cette situation.

Nous savons que nous ne serons pas élus par tous, mais nous serons élus pour tous, car nous souhaitons rétablir au sein de notre village, un esprit de sérénité, d’échange et de convivialité où chacun puisse y vivre en parfaite harmonie et toujours dans un esprit de respect mutuel.

 En vous remerciant par avance de l’importance que vous porterez à notre candidature, veuillez agréer, Chères et Chers Beynacois et Cazenacois, nos respectueuses salutations.

Serge Parre / Thierry Gauthier / Corinne Brouqui / Véronique Devaux / Marie Cécile Lacombe / Joëlle Rubio / Arlette Theil / Florence Vigier / Michel Bennati / David Chausse / Jean-Luc Diou /

Jean-Manuel Peiro / Eddy Person / Jean-Michel Roume / Francis Vaucel.

Pour ceux qui en ont la possibilité, suivez-nous sur : http://www.bienvivreabeynac.com vous y trouverez des informations. Notre programme plus détaillé sera publié très prochainement.

Communiquez-nous votre adresse mail, nous vous tiendrons informés personnellement : bienvivreabeynacetcazenac@gmail.com        


*Dans ce courrier, le terme « Beynacois » est utilisé pour l’ensemble des habitants(es) de Beynac et Cazenac.